Après l’expérience Guggenheim de Bilbao pendant l’été, voici que se présente l’occasion de voir l’annexe du Louvre à Lens…. curiosité, appétit pour l’art, j’y vais. Contrairement au Guggenheim de Bilbao, l’architecture est pour le moins minimaliste ; la volonté est clairement affichée : l’essentiel est à l’intérieur de cette longue galerie très neutre, dedans comme dehors, et ce sont les oeuvres, qui feront la fréquentation du lieu. Ce condensé d’histoire de l’art ne s’appréhende pourtant pas si facilement et on ne peut que recommander de s’accompagner de la médiation multimédia. Il reste à souhaiter que le Louvre-Lens rayonne sur le territoire du Pas de Calais comme le Guggenheim le fait à Bilbao !
A l’effet très neutre de l’architecture s’est ajoutée une météo très grise – on était en décembre- qui accentuait l’idée que le musée devait se fondre dans le paysage.